Guide de la monoroue électrique

Présentation de la monoroue electrique

la monoroue electrique est écologique et 100% électrique. Chargé en quelques heures sur secteur. au minimum 4 fois plus rapide qu’un piéton. Se pencher en avant pour avancer, en arrière pour freiner, pivoter les épaules pour tourner (principe gyroscopique).
la monoroue électrique, c’est :
La liberté du piéton – La mobilité du scooter – Le plaisir du ski – La stabilité du vélo – La fluidité du mouvement – Le coté relaxant – L’allure sportive

Caractéristiques de la monoroue électrique :

la monoroue électrique, également appellée mono-roue électrique et gyroroue, est un transporteur motorisé portatif et compact sans équivalent : le seul véhicule motorisé que vous posez très facilement au pied de votre siège au cinéma

 

la monoroue électrique est :

A propos du monocycle électrique

La monoroue est 100% électrique. C’est le seul transporteur motorisé doté d’une unique roue gyro stabilisée. Ce qui en fait le plus léger (11 kg) et le plus compact de tous les véhicules à moteur. la monoroue électrique peut être transportée et rangée n’importe où. Celui-ci offre une expérience de transport pratique et ludique, donnant le sentiment de « glisser sur le sol », proche de l’hoverboard dans le film « Retour vers le futur ».

la monoroue électrique, plus vite, plus loin, sans contraintes

la monoroue électrique est l’un des rares véhicules à répondre réellement à l’attente des citadins pour effectuer des petits déplacements, en souplesse, maniabilité, et avec un faible encombrement. Toujours disponible à votre pied, c’est un des rares véhicules à moteur permettant d’épouser la totalité de l’infrastructure existante : ascenseurs, escalators, métro, train, bus, tramway, taxis…
La roue electrique gyro-stabilisée répond à un besoin de déplacement pour des distances comprises en moyenne entre 1km et 8km. C’est-à-dire 85% des déplacements dans les grands villes. On parle de micromobilité. Aucun véhicule automobile n’est prévu pour ces distances.
Bien meilleur en légèreté, confort que les skateboards électriques ou trottinettes électriques, la monoroue électrique est le véhicule le plus adapté pour le déplacement les humains sur de petites distances, comme un ascenseur, mais à l’horizontale.
Hergé avait imaginé ce véhicule, mais à l’époque il ne pouvait l’imaginer qu’avec un moteur essence et des petites roulettes : pas de stabilité à l’accélération, pas de stabilité au freinage, pas d’adhérence à cause des roulettes, pas de passage d’obstacles. Autant de points que la monoroue électrique a résolus.

Comment fonctionne la monoroue électrique

Comment fonctionne la monoroue electrique?
la monoroue électrique avance grâce à un moteur électrique, une batterie et un système de stabilisation gyroscopique. Des capteurs gyroscopiques (capteurs angulaires) très précis intégrés dans la carte mère détectent l’inclinaison avant, et ordonnent alors au moteur de compenser le balancement en faisant tourner la roue pour conserver cette inclinaison constante. Réciproquement pour le freinage, ils détectent l’inclinaison arrière et ordonnent au moteur de la roue electrique de décélérer pour conserver cette inclinaison constante.

la monoroue électrique accessible à tous

Il ne faut aucun talent d’équilibriste particulier. Le monocycle électrique est totalement différent de la monoroue type « vélo de cirque ». la monoroue électrique est utilisable par tout le monde, au même titre qu’un vélo. La seule différence avec le vélo, c’est l’équilibre latéral que l’on cherche non pas avec les cuisses contre la selle, mais les mollets contre les mousses.

 

Est-t-on en sécurité sur la monoroue électrique?

 

Oui, en effet, les marques de monoroue electrique sérieuses dotent leurs machines :

  • d’un pneu qui vous offre un confort et une adhérence sans pareil pour un véhicule motorisé de ce poids
  • d’un système mono roue stabilisée bien plus manœuvrable que de longs skis
  • d’une vitesse maximale paramétrable évitant toute chute ou choc à grande vitesse, tout en offrant d’excellentes sensations d’accélérations/décélérations. Si vous vous penchez davantage à vitesse maximale, la machine commence à se cabrer en arrière ou alors bip très fort. On s’habitude à ces systèmes de sécurité rapidement, ainsi vous ne dépassez jamais la vitesse limite.

 

Ainsi, la sécurité en monocycle electrique est bien meilleure que d’autres véhicules très répandus tels que :

  • la trottinette à roues rigides (dont les roues accrochent peu et peuvent se coincer dans des interstices au sol)
  • le skateboard (qui n’a pas de frein)
  • les rollers (dont l’usage du frein est complexe en cas d’urgence)
  • les skis (qui n’ont pas de frein intégré)
  • les vélos en général qui roulent obligatoirement sur les avenues en l’absence de pistes cyclables, frôlés par les bus et les voitures
  • le vélo Fixie en particulier (dont le freinage avec rétropédalage est peu efficace)

 

Un monocycle electrique sans guidon, ça semble dangereux ?!

En fait, la réalité est exactement inverse. Lorsqu’un Segway frappe un trottoir, la machine bascule, et le guidon vient s’enchevêtrer dans vos pieds, ainsi vous atterrissez sur les mains voir la tête. En monocycle electrique, vous êtes projeté à la verticale, sur vos pieds, puis vous courrez pour rattraper votre inertie.

Poids ? Autonomie ? Temps de recharge de la monoroue électrique ?

Poids entre 10 et 20kg, le plus léger véhicule à moteur au monde. De 20 à 100 km d’autonomie selon l’utilisation (poids de l’utilisateur, relief, température, pression des pneus, vitesse). Ce qui équivaut à rouler pendant plusieurs heures. La mono-roue électrique se recharge en 1 à 8 heures.

Largeur Paris

Image sportive de la monoroue electrique

En roulant dessus, vous renvoyez une image sportive sans vous épuiser. Vous intégrez totalement la roue à vos pieds, ainsi la gyroroue se « greffe » à vos jambes, et vous ressentez un pouvoir de déplacement nouveau, associé à une liberté totalement inédite. Les accélérations en roue electrique sont puissantes,  les freinages très francs, lisses et nets. Ce qui impressionne, c’est le silence associé à la puissance de la monoroue. Aucuns à-coups. Vous prenez donc beaucoup de plaisir en toute sérénité, et en sécurité car la limite de vitesse reste paramétrable.

 

Pourquoi investir maintenant dans une roue electrique?

La monoroue electrique est une machine particulièrement simple dans sa mécanique, ce qui en fera à terme l’un des moyens de déplacement incontournable, du fait de son très faible prix/poids/encombrement et sa grande fiabilité/durabilité. L’apprentissage de la gyroroue peut commencer dès maintenant. En étant vous-même initié et familiarisé avec ce nouveau moyen de déplacement, vous pourrez même donner des cours de roue electrique (30€/heure par exemple).

 

Pourquoi une monoroue électrique plutôt que marcher ?

Alors qu’un piéton très libre parcours 1km à 6km/h en moyenne sans se fatiguer, un utilisateur de monocycle électrique, un « Wheeleur» tout aussi libre parcourra aisément 5km à 20km/h en moyenne sans se fatiguer dans le même délai. En augmentant votre rayon de déplacement de 5 fois le mode piéton, vous multipliez de manière exponentielle votre territoire accessible. L’expression « à deux pas » englobait jusqu’alors une dizaine de commerces de proximité, les autres étant au-delà de 1km. Désormais, en roue elecrique, vous accédez à une centaine de commerces avec le même effort et le même délai dans un rayon de 5km. Et il vous reste 5km d’autonomie pour le retour. De fait, vous diversifiez vos habitudes, vous élargissez votre champ d’action ; en mono-roue électrique, à Paris par exemple, vous vivez désormais dans cinq arrondissements au quotidien au lieu d’un ou deux.

Par ailleurs, vos déplacements sont en plein air, très ludiques avec des mouvements d’accélérations, de décélérations, et de virages lisses et fluides, que les passants contemplent avec un regard stupéfait et émerveillé.

 

Pourquoi une roue electrique plutôt qu’un vélo électrique ?

la monoroue électrique est plus légère s’emmène partout. Vous n’êtes donc plus obligé d’abandonner votre vélo attaché au pied de votre immeuble, au risque de le retrouver vandalisé ou volé. De même pour la recharge, votre mono-roue sera bien accepté sous votre bureau, ce qui sera moins le cas de votre vélo à assistance électrique.

 

Pourquoi un mono-roue électrique plutôt qu’un gyropode (type Segway) ?

la monoroue électrique n’est pas vu comme un outil de déplacement urbain grand public, du fait de son prix élevé voisin des 7000€. Par ailleurs, son poids proche des 50kg et son encombrement montrent qu’il n’a pas été pensé pour être portatif, ni pour se faufiler facilement dans la plupart des villes européennes. En effet le Segway peut devenir gênant sur les trottoirs étroits, ou même se bloquer sous les échafaudages et les passages serrés. Impossible également de le glisser dans les appartements et ascenseurs étroits (où le Segway ne trouve pas sa place). Il joue en revanche très bien son rôle auprès des professionnels (policiers, visites touristiques, street marketing). A noter également que les moteurs du Segway sont bruyants comparé au gyroroue que les pigeons n’entendent même pas arriver.

 

Pourquoi une mono-roue électrique plutôt qu’une monoroue électrique avec selle (type SBUV3) ?

Ces monoroues électriques reposent sur le même principe que la roue electrique quant à la motorisation. En revanche, ils sont très complexes à manœuvrer, un peu comme si vous deviez skier sur un monoski, assis sur une selle solidaire du monoski : votre liberté de mouvement seraient considérablement réduite. Par conséquent, il est difficile de faire des virages serrés, de freiner rapidement. La posture assise donne par ailleurs le sentiment d’un véhicule type « chaise roulante », loin de l’attitude fun et cool de la monoroue électrique. De plus, la selle ajoute de l’encombrement et du poids. Les irrégularités du sol ne peuvent être amortis par les jambes, c’est donc tout le dos qui subit ces chocs. Enfin, la version actuelle du SBUV3 a des repose-pieds très fins donc peu confortables, et est dépourvue de garde boue, ainsi le moindre passage sur sol mouillé vous constellera de projections d’eau.

 

Pourquoi la monoroue electrique plutôt que des rollers ?

Le côté sportif est davantage mis en avant sur les rollers. Mais pour des déplacements au quotidien, la monoroue résout toutes les problématiques inhérentes aux rollers :

  • la monoroue electrique n’oblige pas à chausser, déchausser, garder une paire de chaussures
  • la monoroue electrique freine très efficacement, et simplement
  • la monoroue electrique est silencieux
  • la monoroue electrique est très confortable, même sur les pavés
  • la monoroue electrique roule sans glisser sous la pluie

 

la monoroue électrique est-il cher ?

Ce qu’il faut analyser, c’est le cout total de possession. Pour 10000km, la monoroue électrique c’est : de 500 à 2000euros + 1€ d’électricité pour 500km. Ce qui fait moins de 2020€ au maximum.

Un scooter à moteur thermique revient à 4000€ pour 10 000km (assurance, essence, entretien, casque…). Parmi les véhicules électriques à batterie Lithium : le Segway coute plus de 7000€ à l’achat ; un vélo électrique correct coute entre 1300€ et 4000€. Avec des batteries plomb on fera 5km, puis l’autonomie fléchira pour atteindre 1km après douze mois d’utilisation.

A 2000€ au maximum pour 10 000km de longévité de batterie, la roue electrique se situe à un prix très abordable.

Utilisation quotidienne de la monoroue électrique

Demarage monocycle électrique

Démarrage en monocycle électrique