Test du Onewheel+ de Future Motion

Future Motion est une jeune startup californienne née d’un kick starter massivement soutenu dans le monde entier en raison de l’aspect futuriste et extrêmement innovant de ce qui est maintenant son produit phare : Le gyroskate Onewheel. Le Onewheel est une sorte d’hybride skate/planche-de-surf/hoverboard tout terrain équipé d’une roue motrice centrale (moteur électrique Brushless Direct Drive et pneu de kart professionnel VEGA) se conduisant en position de surfeur.

 

Pour vous, une petite vidéo d’unboxing

 

Performances de la bête

Onewheel+ est la deuxième génération de gyro-skates Onewheel, plus puissants, plus réactifs et bien plus maniables avec un moteur délivrant 800W de puissance en nominal et pilotés par des algorithmes ultra réactifs et intuitifs.

L’autonomie est par contre la zone d’ombre éternelle de cet engin : entre 9 et 11km selon le poids de l’utilisateur et de la température extérieure, c’est peu…surtout pour un « véhicule » procurant autant de plaisir. Mais pas de panique, un Onewheel+ se charge en 25min grâce à sa technologie Ultra Charge.

Il est très facile de percevoir la raison de cette faible autonomie en observant l’encombrement des composants électroniques du Onewheel+. Il ne s’agit pas d’un choix de Future Motion mais définitivement d’une difficulté technique majeure due au manque de place ; en effet, l’espace dédié à la batterie ne peut héberger un batterie plus capacitaire (donc plus volumineuse). Future Motion aura tout de même tenté de pallier à ce problème d’autonomie mais de la manière la plus loufoque et folle possiblement imaginable : un chapeau mexicain solaire capable de recharger la planche en pleine utilisation, le Onewheel Sombrero…Crazy J

 

C’est chelou ce truc, comment je monte dessus ?

Pas de panique, 5 à 10 min suffisent à comprendre le principe de fonctionnement du Onewheel plus. De chaque coté de la grosse roue motrice centrale se trouvent deux plateaux, un de ces deux plateaux est un plateau-capteur qui détecte la présence de l’utilisateur, plus précisément de son pied. A l’arrêt, le plateau sans capteurs (A) est plaqué au sol, le second (B) regarde le ciel ; il vous suffira de placer un pied sur le plateau A, le second pied sur le plateau B et effectuer une légère poussée vers la direction dans laquelle pointe B. Le moteur démarre et la machine se stabilise…vous êtes maintenant en mouvement et livrés à vous-même J. Pour s’arrêter, il suffit de ralentir au maximum et de coulisser le pied se trouvant sur B vers l’extérieur, le moteur s’arrête et le Onewheel+ revient à sa position de repos. Pour les moins agiles, sauter avec les deux pieds vers l’arrière…

 

Comment ca se conduit ce truc ?

Le Onewheel, de la même manière qu’une mono roue électrique, fonctionne avec des capteurs d’inclinaison qui ordonnent au moteur d’accélérer ou de décélérer selon l’inclinaison avant/arrière de l’engin. Le rider étant en position « surf », celui-ci inclinera son corps latéralement vers sa direction d’avancée pour accélérer et fera exactement le contraire pour décélérer. Il est important de noter que le Onewheel+ étant équipé d’un moteur brushless roulera de la même manière peu importe le sens.

Onewheel+ est équipé d’un groupe de LEDS de chaque coté de la planche ; celles-ci s’éclairent en blanc dans la direction d’avancée et en rouge à l’arrière. Le soir, dans l’obscurité, les passants sont aveuglés par la lumière blanche et auront l’impression de voir arriver une soucoupe volantes, surprise surprise J

 

Tests de vitesse max et d’autonomie

Petite balade nocturne en Onewheel+ avec enregistrement de données de parcours, à visualiser sans modération.

 

Son prix

Exorbitant…Entre 1690€ et 1890€ selon le commerçant, ce n’est clairement pas à la portée de tout le monde ; mais très sincèrement, cela vaut le détour si vous en avez les moyens.

Solidité, qualité de fabrication et SAV

Pneu VEGA, batterie Lithium fer, connecteurs étanches de qualité, un PCB de qualité et une structure/châssis « built like a tank », il s’agit la d’une construction sérieuse digne de la réputation de Future Motion. La qualité du SAV n’est pas en reste, FM est réactif aux attente de ses clients (particuliers comme professionnels) et vous réservera peu de frais cachés ; la garantie est solide et complète (garantie de 1 an).

Merci à Shonduras pour sa vidéo de crashs tests Onewheel+, c’est du solide !

A noter que quelques commerçants français tels que URBAN360 vous proposent de prendre en charge les interactions nécessaires avec le SAV de FM en cas de problème.

Bon, quelle conclusion ?

Ce qu’on aime :

  • Du fun, beaucoup de fun, des sensations de surf sur le bitume.
  • Une excellente qualité de fabrication
  • Un moteur puissant, des algorithmes intuitifs
  • C’est stylé…Le Onewheel est ce qui s’approche le plus de l’hoverboard de retour vers le futur.
  • Le système d’éclairage.
  • C’est du tout-terrain.

Ce qu’on aime moins :

  • Le prix, bien évidemment.
  • Une faible autonomie, on aurait aimé que le plaisir dure plus longtemps.
By | 2017-09-20T14:17:50+00:00 septembre 11th, 2017|Uncategorized|Aucun commentaire

Poster un commentaire